Assurim

Le spécialiste en assurance Motorhome

Conseils à suivre en cas d’accident, numéros utiles, documents et accessoires obligatoires…

Voici un petit guide « auto » bien pratique !

Numéros utiles

101 Police 
fédérale 
Appel obligatoire en cas de blessés quand le recours au 100 ou 112 ne s’impose pas. Ces numéros sont des appels d’urgence. Si votre appel n’est pas urgent et qu’il n’y a pas de blessés, appelez le numéro de téléphone de la police locale la plus proche.
100 

ou 

112

Aide médicale 
urgente
Appelez le 100 (en Belgique) et le 112 (en Europe ou depuis votre GSM).
105 Croix Rouge Transport non urgent en ambulance. www.croix-rouge.be
070 344 344 Card Stop Pour bloquer vos cartes de paiement. www.cardstop.be
02 268 62 00 Centres 

des grands   

brûlés

Bruxelles www.brulures.be/index.php/centres-de-brules/fr/  
09 332 34 90 Gand
03 217 75 95 Anvers
04 366 72 94 Liège
016 348 750 Louvain
071 10 60 00 Charleroi
070 245 245 Centre Antipoisons   www.centreantipoisons.be/

Que faire en cas d’accident ?

  • Restez calme.
  • Allumez les 4 feux indicateurs de direction.
  • Enfilez votre gilet réfléchissant et ce, de préférence avant de sortir du véhicule. Ne le déposez donc pas dans le coffre.

S’il y a des blessés :

  • Appelez, si la gravité des blessures le justifie, le n° 100 qui avertira les secours et la police.
  • Faites directement appel à la police – la loi vous y oblige – lorsque le recours au n° 100 ne s’impose pas.
  • Notez les noms, adresses et numéros de téléphone des personnes blessées sur le constat avant leur départ.

S’il n’y a que des dégâts matériels :

  • Si vous gênez la circulation, déplacez le véhicule au plus vite en restant le plus proche possible du lieu de l’accident.
  • Vous pouvez éventuellement marquer l’emplacement des 4 angles de la voiture au sol à l’aide d’une craie.
  • Disposez le triangle de sécurité si vous n’êtes pas sur un endroit de stationnement :
Agglomérations 30 mètres ou +/- 40 pas ou moins. Si pas possible, une distance moindre, voire sur le toit du véhicule  
Voies publiques 30 mètres ou +/- 40 pas
Autoroutes 100 mètres ou  +/- 130 pas
  • Des photos peuvent être utiles. Si vous en prenez, veillez à avoir des vues globales de la situation : les voitures en cause, l’endroit, la signalisation en place…

Mettez-vous en sécurité ! Sur l’autoroute, par exemple :

  • Ne restez pas près de la voiture.
  • Passez de l’autre côté des barrières de sécurité.
  • Vous êtes à proximité d’un talus ?
  • Mettez-vous en hauteur.

Comment remplir le Constat Européen d’Accident ?

  • Pour vous aider à réagir de la meilleure façon : prenez le temps de consulter le mode d’emploi au verso du Constat amiable – Déclaration d’accident.
  • Evitez l’erreur la plus courante : le croquis mal dessiné ! Même si vous êtes en droit : avec un croquis mal dessiné ou faussé par le conducteur de l’autre véhicule, vous pouvez vous retrouver responsable de l’accident !

Bons Conseils

  • Vous ne devez pas être un grand dessinateur. Soyez juste exact, pensez aux proportions, à la précision… rien ne vous empêche de faire un brouillon sur un autre papier avant de compléter le constat.
  • Prenez votre temps et tracez les voies, placez les véhicules au moment du choc, indiquez la direction des véhicules par des flèches, mentionnez les signaux routiers, précisez le nom des rues ou des routes, le numéro des maisons.
  • Si l’autre personne réalise le croquis, vérifiez-le minutieusement et signez uniquement si vous êtes d’accord avec les moindres traits et informations.
  • La partie consacrée aux circonstances est également primordiale, veillez à bien cocher toutes les cases qui correspondent à la situation.
  • Si vous n’êtes pas d’accord, restez sur votre position. Complétez le constat en fonction de votre propre situation « Qu’est-ce que j’ai fait, moi ? » et mentionnez dans les observations et/ou sur le croquis que vous n’êtes pas d’accord.

Quels documents et accessoires sont obligatoires dans votre voiture ?

Documents obligatoires

Si vous vous engagez sur la voie publique en voiture, vous devez avoir avec vous les documents suivants :

  • Le permis de conduire
  • La carte d'identité
  • Le certificat d'assurance
  • Le certificat du contrôle technique
  • Le certificat d'immatriculation

Depuis le 1er septembre 2013, le certificat d’immatriculation des véhicules se compose de deux parties distinctes : une partie qui reste dans le véhicule et une autre que le propriétaire doit conserver en lieu sûr. 

La division de ce certificat en deux parties permet de faire une distinction claire entre l’utilisateur et le propriétaire du véhicule, par exemple votre employeur ou la société de leasing. Et la vente du véhicule ne peut se faire qu’au moyen des deux exemplaires de certificat. Ce qui complique la tâche des fraudeurs et voleurs de papiers automobiles. D’autant plus que le double du certificat intègre des éléments de sécurité (papier protégé et filigrane). 

Ce certificat est délivré pour chaque nouvelle immatriculation et son prix est intégré dans le prix de la plaque d’immatriculation (30 €). Il coûte 26 € si vous changez de véhicule tout en conservant le même numéro de plaque. 

Accessoires obligatoires

  • Le gilet réfléchissant et le triangle de danger. Tout conducteur en panne ou impliqué dans un accident doit porter un gilet de sécurité aux endroits où il est interdit de stationner.
  • Un extincteur d’incendie. Au moins 1 (à portée de main du conducteur). Avez-vous récemment regardé la date limite d’utilisation ? Celle-ci ne peut pas être dépassée. Le sceau ne peut pas être brisé.
  • Une trousse de secours. Elle doit être à portée de main du conducteur. Contrôlez régulièrement le contenu de la trousse.

Non-obligatoires mais parfois nécessaires dans votre voiture :

  • Une roue de secours
  • Un câble de remorquage
  • Un câble permettant de recharger une batterie
  • Un deuxième extincteur d’incendie
  • Un cric
  • Un feu clignotant portable
  • Un alcootest

Que faire en cas de sac-jacking & car-jacking ?

Votre vie est plus importante que votre sac ou votre voiture, ne la mettez pas en danger. Evitez toute confrontation physique ou morale, obtempérez.

  • Appelez le 070 344 344 pour bloquer vos cartes de crédit.
  • Avertissez la police et allez porter plainte.

Conseil

  • Vous pouvez porter plainte dans n’importe quel bureau de police. Il est cependant conseillé de porter plainte dans le bureau de police de la commune où le vol a eu lieu. Les agresseurs opèrent souvent au même endroit, il y a donc plus de chance de les identifier dans la commune de l’agression.

Prévention contre le vol

  • Ne laissez rien de visible dans votre voiture. L’idéal étant de ne rien laisser : si possible, emportez donc aussi les documents de bord quand vous quittez le véhicule.

Bonne idée !

  • Conservez des copies de vos documents de bord chez vous (elles sont nécessaires pour la déclaration de vol).

Que faire en cas d'incendie ?

  • Un réflexe à éviter ! En général, le foyer incendiaire se forme dans le compartiment à moteur. Notre premier réflexe ? Ouvrir le capot pour pulvériser la poudre. C’est le geste à ne pas faire ! L’air va en effet attiser le feu.
  • Il est conseillé de déverrouiller le capot de l’intérieur pour le soulever de quelques centimètres, d’insérer le diffuseur de l’extincteur dans l’ouverture et de procéder à une première extinction. Il s’agit ensuite d’ouvrir le capot avec des gants et de terminer l’extinction.
  • Mon conseil : inutile de prendre le moindre risque !

Réglementation des zones bleues

  • De 9 à 18 h, vous devez apposer le disque de stationnement dans les zones de stationnement à durée limitée. Cette obligation est valable pour tout véhicule automobile, cyclomoteur à quatre roues, tricycle à moteur ou quadricycle à moteur.
  • Vous devez positionner la flèche sur le trait qui suit votre moment d’arrivée.
  • La durée maximale de stationnement est de 2 heures.
  • Vous ne pouvez pas modifier une première indication sans quitter l’emplacement.

Site créé et développé par Brice Bisiau